Les bienfaits de la réduction des seins
12 mars 2018
Principes des injections de botox®
29 juin 2018

L’intervention de la plastie abdominale, appelée également abdominoplastie, vise à affiner la silhouette en corrigeant les excès de peau de l’abdomen ainsi que le relâchement des muscles abdominaux.

L’intervention de la plastie abdominale dure de 90 minutes à 3h selon la quantité de peau à retirer. Une hospitalisation de 2 à 5 jours est donc nécessaire.

Une fine incision horizontale est pratiquée entre l’ombilic et le pubis afin de décoller la peau de l’abdomen et retirer l’excès cutané distendu. Les muscles abdominaux sont ensuite resserrés à l’aideplastie abdominale de sutures, et la peau saine remise en tension vers le bas. Enfin, le nombril est repositionné.

Dans certains cas, une liposuccion abdominale, pour aspirer la graisse profonde et superficielle en excès, peut être associée à la plastie abdominale et être réalisée en début d’intervention.

En fin d’intervention, des sutures avec des fils résorbables sont pratiquées et un pansement compressif (gaine de contention / panty) est placé au niveau de l’abdomen pour permettre une rétractation cutanée uniforme.

Le résultat de la liposuccion devient visible dès le 2ème mois et définitif environ 1 an suivant l’intervention.

Fiche technique plastie abdominale

  • Principe : Affinement de la silhouette par plastie abdominale, ou abdominoplastie
  • Indications : Excès cutané et relâchement musculaire au niveau de l’abdomen
  • Anesthésie : Générale ou loco-régionale
  • Durée d’Hospitalisation : 1 à 2 jours
  • Durée d’Intervention : de 1h à 2h
  • Douleurs : légèrement douloureuses, calmée par des antalgiques
  • Suites opératoires : Oedèmes et bleus les premiers jours, gaine de contention pendant 3 semaines
  • Précautions post-opératoires : Arrêt de travail de 10 à 20 jours minimum et arrêt de toutes activités sportives ou efforts pendant 4 semaines.
  • Résultats : Visibles à partir du 2ème mois et définitifs à 1 an.
  • Risques (rares): Hématomes, infection, mauvaise évolution des cicatrices, insensibilité temporaire
  • Prise en charge sécurité sociale : uniquement en cas de nécessité vitale d’amaigrissement.

Comments are closed.