Accueil / Suivi et résultat d’une augmentation mammaire

Suivi et résultat d’une augmentation mammaire

La période postopératoire est déterminante pour la réussite ou l’échec de l’opération d’augmentation mammaire. Le suivi peut garantir des résultats plus satisfaisants.

Les cicatrices d’une augmentation mammaire

Suivant le type d’opération subie, la voie d’accès choisie et l’emplacement de l’implant mammaire, les cicatrices se situent sous le sein, l’aisselle ou autour de l’aréole.

D’une façon générale, les cicatrices liées à la pose d’implants mammaires sont assez discrètes mais jamais invisibles. Aussi, parce que la qualité de la cicatrisation après une incision est variable d’un individu à l’autre, il arrive qu’elles soient très visibles et disgracieuses. Rarement, une cicatrice chéloïde, c’est-à-dire anormalement rouge et épaisse et ne s’améliorant pas spontanément, peut se développer. Dans tous les cas, l’évolution d’une cicatrice normale demande environ une année ; elle est rouge et épaisse pendant les premiers mois, puis s’aplatit et blanchit.

Ainsi, dans l’éventualité d’une mauvaise cicatrisation, il est conseillé d’inciser à l’endroit où la cicatrice sera la moins gênante.

Résultats d’une augmentation des seins

L’augmentation du volume de la poitrine peut être constaté tout de suite après l’opération. Ceci est dû, en partie, à un œdème qui se résorbe au bout d’un mois ou deux. Le résultat n’est définitif qu’au bout de six mois au moins, après que les tissus se sont adaptés à la nouvelle forme.

resultat augmentation mammaire

Comme pour toute chirurgie esthétique, le résultat en matière d’augmentation mammaire parfait n’existe pas.

Certaines imperfections sont probables mais le plus souvent très peu visibles, secondaires et acceptables, compte tenu d bénéfice global de l’intervention. Elles englobent :

  • Une asymétrie de volume ou de forme, liée le plus souvent à une asymétrie entre les deux seins, présente avant l’intervention
  • Une asymétrie de position des implants, parfois liée au fait que le chirurgien doit suivre l’asymétrie naturelle de la patiente
  • La visibilité des contours des implants et la perception des implants au toucher, surtout si la patiente est mince, la glande mammaire peu épaisse et les implants volumineux
  • Des seins très fermes et peu mobiles, une imperfection généralement due à un volume d’implants trop important par rapport à la souplesse des tissus.
  • En cas d’imperfections trop importantes, vous pourrez discuter avec le chirurgien du moyen de les atténuer.

Douleurs post-opératoires

Les douleurs post-opératoires généralement ressenties, sont extrêmement variables d’une personne à l’autre. Elles peuvent être liées au positionnement ou au volume des implants, à un manque d’élasticité de la peau ou encore, à la présence de drains dans la plaie. Elles s’atténuent au fil des jours mais un traitement antalgique permettra de les soulager dès les premiers symptômes.

Recommandations et suivi

Les seins étant plus lourds, le port d’un soutien-gorge de maintien (ou de contention), disponible en pharmacie OU dans les magasins de sport, est recommandé pendant un mois. Le retour au port d’un nouveau soutien-gorge normal, avec armatures, est en général possible 4 à 6 semaines après l’intervention.

L’arrêt du sport est nécessaire pendant un à deux mois, selon les activités pratiquées et le type d’augmentation mammaire réalisée (position et type d’implants).

Tous les mouvements en force utilisant les bras ainsi que l’élévation des bras sont douloureux les premiers deux mois, surtout en cas de placement des implants en arrière des muscles pectoraux. Des consignes spécifiques doivent être respectées en cas d’utilisation d’implants anatomiques afin de limiter leur risque de rotation.